Retenu à l’appel d’offres solaire du Gouvernement fin juillet, CNIM va construire et exploiter une centrale solaire thermodynamique à concentration dans les Pyrénées-Orientales

 

Le ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, donne son feu vert à CNIM pour son projet de construction et d’exploitation, pour une durée de vingt ans, d’une centrale solaire thermodynamique à concentration située à Llo dans les Pyrénées Orientales. 

Cette centrale solaire implantée sur un terrain d’une vingtaine d’hectares est le déploiement à l’échelle industrielle du pilote conçu et installé par CNIM sur son site de la Seyne-sur-Mer. Ce prototype en technologie de miroirs de Fresnel est en fonctionnement continu depuis plus de deux ans. 

Ce projet de centrale solaire thermodynamique de CNIM a été présenté dans le cadre de l’appel d’offres de la Commission de Régulation Energétique (CRE) portant sur la réalisation et l’exploitation d’installations de production d’électricité à partir de l’énergie solaire d’une puissance supérieure à 250 kWc. Cet appel d’offres s’inscrit dans le programme gouvernemental de développement des énergies renouvelables et de transition énergétique. La future centrale solaire de Llo marque l’aboutissement de la stratégie de recherche et d’investissement de CNIM dans le solaire thermodynamique, dont les grandes étapes furent la conception et la fabrication du prototype de la Seyne-sur-Mer en 2010 et la validation de son concept par l’ADEME en avril 2012, avec le financement du démonstrateur pré-industriel e-Care.

La centrale de CNIM à Llo, d’une puissance de 9 mégawatts avec stockage de l’énergie thermique, ce qui représente la consommation en électricité de plus de 6 000 ménages, produira de l’électricité exportée sur le réseau électrique. Elle utilisera la technologie CNIM des « miroirs de Fresnel ». Cette technologie s’appuie sur la récupération de l’énergie thermique au travers de miroirs manœuvrés mécaniquement, et qui renvoient le rayonnement solaire sur un récepteur, la chaudière solaire. Cette énergie thermique peut être stockée ou convertie en électricité au travers d’un cycle de production de vapeur. 
La Caisse des Dépôts et Consignations est partenaire de ce projet.

Roger Pujol, Directeur Général de la Division Energie Solaire du Groupe CNIM, explique : « Par sa décision, le Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie récompense l’investissement de long terme consenti par le Groupe CNIM pour promouvoir le solaire thermodynamique, et marque son soutien au développement d’une filière française créatrice d’emplois dans nos territoires et exportatrice de savoir-faire technologiques innovants. CNIM se réjouit de cette reconnaissance du solaire thermodynamique comme énergie renouvelable stockable, facilitant l’intégration au réseau électrique.
La centrale de Llo sera construite sur un territoire pionnier du solaire à concentration, à quelques kilomètres du four solaire du CNRS d’Odeillo 
et de la centrale Thémis de Targassonne, dont CNIM avait construit la chaudière solaire dans les années 1980 ». 
 

Pour plus d’informations :

- Sur le fonctionnement d’une centrale solaire thermodynamique reposant sur la technologie de Fresnel (miroirs plats pivotants qui suivent la course du soleil et concentrent le rayonnement sur un tube absorbeur où circule l’eau et / ou la vapeur).

- Sur e-Care, le démonstrateur pré-industriel de CNIM : 

http://www.cnim.com/resources/fichiers/cnim_fr/CP_eCARE_160412_Web.pdf

http://www2.ademe.fr/servlet/doc?id=82730&view=standard

- Sur le pilote de centrale solaire à concentration thermodynamique de CNIM, installé sur son site de la Seyne-sur-Mer et opérationnel depuis 2 ans. 

http://www.cnim.com/archives-actualites.aspx