Démarrage de la fabrication de série des Plaques Radiales du réacteur ITER

Démarrage de la fabrication de série des Plaques Radiales du réacteur ITER 
sur le site industriel CNIM de La Seyne-sur-Mer

  logo_cnim_0_0.jpg

L’Europe va livrer la première plaque radiale 
dans le courant de l’été 2014

CNIM terminera la fabrication de la première plaque radiale au mois de juillet.

 

Les plaques radiales constituent le squelette des 18 bobines de champ toroïdal nécessaires au confinement du plasma dans l’enceinte à vide ITER. Elles sont composées de structures mécaniques en forme de D, de dimensions 13,8 m x 8,7 m x 110 mm et de précision submillimétrique. Chaque plaque radiale est réalisée en acier inox 316LN et pèse 5,5 tonnes ou 9,8 tonnes, selon les modèles.

Après avoir quitté le site industriel de CNIM, la première plaque radiale sera livrée à La Spezia, Italie, au sein des ateliers ASG Superconductors, pour intégration dans les bobines toroïdales. Après avoir produit une deuxième plaque 5 semaines plus tard, CNIM atteindra sa vitesse de croisière avec la production d’une plaque toutes les 4 semaines. 50 personnes travailleront en 3x8 pour mener à bien ce projet, dont la fin est prévue début 2017.

  
Pour atteindre les performances requises, CNIM a mis au point un procédé unique de soudage par faisceau d’électrons sous vide local, parfaitement adapté aux pièces de grandes dimensions et grande précision. Ce procédé innovant a été élaboré au cours d’un programme interne de R&D, puis optimisé et qualifié dans le cadre d’un contrat spécifique de l'agence domestique européenne Fusion For Energy (F4E) entre 2009 et 2012.

Fin 2012, F4E, en charge de la contribution de l’Europe au projet ITER, a confié au consortium franco‐italien CNIM-SIMIC la fabrication de 70 plaques radiales d'ITER. Le contrat, d’une durée de 4 ans et d’un montant d’environ 160 millions d’euros est l’une des plus importantes contributions européennes au développement des bobines magnétiques d’ITER. SIMIC et CNIM réaliseront chacun 35 plaques radiales.

  
En 2013, le site industriel CNIM de La Seyne-sur-Mer a été profondément réorganisé pour garantir la cadence de fabrication soutenue des plaques radiales. Un bâtiment de 3 000m² a été construit pour abriter la machine d’usinage à portique de 36 m x 9 m nécessaire à l’usinage final des plaques radiales. Deux plaques peuvent ainsi être usinées simultanément, dans une ambiance contrôlée en température, afin de garantir la stabilité thermique des pièces. La proximité du quai permet l’expédition des produits finis par voie maritime.

  
Cet outil unique est désormais entièrement opérationnel. Au-delà du contrat des plaques radiales, il permettra à CNIM de se positionner sur les futurs marchés de fabrication de pièces de grandes dimensions et de grande précision.

 

Plus d’informations en vidéo : 

Processus de fabrication d’une plaque radiale (animation 3D - mai 2013) : 

http://www.youtube.com/watch?v=73E5LHyUzpE

 

Le prototype de plaque radiale ITER quitte les ateliers de CNIM pour les ateliers ASG Superconductors (septembre 2012) : 

http://www.youtube.com/watch?v=LvQfDkK4sKY&list=PLLeEV1c0nvT6eSI3MNUoWlWJJ7IdmiyFI

Photos haute définition sur demande :

 

Image retirée.

 

Image retirée.

Coupe du reacteur expérimental ITER 
Credit © ITER Organization, http://www.iter.org/        

 

        Plaque radiale prototype CNIM. Site industriel CNIM de La Seyne ‐sur‐Mer (Var)        

     

Image retirée.

       

Image retirée.

2 plaques radiales pré‐usinées et prêtes pour les opérations de soudage par faisceau d'électrons

 

Machine à portique utilisée pour les opérations d'usinage final de 2 plaques radiales, en simultané

 

A propos du Groupe CNIM : www.cnim.com  

Le Groupe CNIM conçoit et réalise des ensembles industriels clés en main à fort contenu technologique, et délivre des prestations d’expertise, de services et d’exploitation dans les domaines de l’Environnement, de l’Energie, de la Défense, du Nucléaire et de l’Industrie. 
Le Groupe s’appuie sur un actionnariat familial stable, garant de son développement. CNIM emploie 2800 collaborateurs dans 15 pays pour un Chiffre d’Affaires 2013 de 726,8 millions d’euros. 67,6 % du CA est réalisé à l’export. CNIM est coté sur Euronext Paris.

 

A propos de SIMIC: www.simic.it

SIMIC est une société italienne à l’actionnariat familial stable, et qui s’appuie sur une solide expérience de l’ingénierie, de l’usinage, du contrôle-qualité et de l’installation d’équipements sous pression, pour concevoir et fabriquer des pièces industrielles aux tolérances strictes telles que des réacteurs et des équipements cryogéniques et sous vide. SIMIC dispose d’un savoir-faire en mécanique et en soudure notamment en procédé TIG Narrow gap.

SIMIC Spa emploie 200 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros.

 

A propos de Fusion For Energy (F4E) : www.fusionforenergy.europa.eu

Fusion for Energy est une organisation créée par l’Union Européenne pour porter la contribution de l’Europe au projet ITER.

L’une des principales missions de F4E est de, en partenariat avec les acteurs de l’industrie éuropéenne, les PMEs et les organismes de recherche, développer une large gamme de composants technologiques, de services d’ingénierie pour le projet ITER.

F4E apporte son soutien aux projets de R&D sur la fusion au travers du Broader Approach Agreement signé avec le Japon, et intervient dans la construction et la démonstration des réacteurs de fusion (DEMO). F4E est une entité indépendante créée en avril 2007 pour une durée de 35 ans, par décision du Conseil de l’Union européenne. Les bureaux de F4E sont situés à Bareclone en Espagne.

Les opinions exprimées sont celles du contractant et ne représentent pas la position officielle de Fusion for Energy.

 

A propos d’ITER : www.iter.org

ITER est une expérience scientifique à très grande échelle qui doit démontrer la faisabilité scientifique et technologique de l'énergie de fusion, et ouvrir ainsi la voie à son exploitation industrielle et commerciale. Conçu pour produire 500 MW d'énergie de fusion à partir d'un apport externe de 50 MW, ITER sera le premier dispositif de fusion capable de générer de l'énergie de manière effective. L’enjeu est, par l’énergie de fusion, de répondre aux besoins toujours croissants en énergie de la population mondiale et d’impératif de préservation des ressources énergétiques.

 

Contact presse :

Image Sept

Nathalie Feld : 

Tél : +33 1 53 70 94 23 // Mobile : +33 6 30 47 18 37 // Email : nfeld@image7.fr