Attribution du contrat de fabrication des Plaques Radiales du réacteur ITER à SIMIC et CNIM

logo-simic.jpg                                                                                        logo_cnim_0.jpg

Communiqué de presse

6 décembre 2012

 

Attribution du contrat de fabrication des Plaques Radiales du réacteur ITER à SIMIC et CNIM

 

L'agence domestique européenne Fusion For Energy (F4E), en charge de la contribution des pays européens au projet ITER, vient de notifier au consortium franco-italien SIMIC - CNIM, le contrat de fabrication de 70 plaques radiales d'ITER. Le contrat, d’une durée de 4 ans et d’un montant d’environ 160 millions d’euros, est l’une des plus importantes contributions européennes au développement des bobines magnétiques d’ITER.

Les plaques radiales sont des structures mécaniques en forme de D, de dimensions 13,8 m x 8,7 m x 110 mm. Elles sont réalisées en acier inox 316LN et pèsent 5,5 T ou 9,8 T selon les modèles. Elles constitueront le squelette des 18 bobines de champ toroïdal nécessaires au confinement du plasma dans l’enceinte à vide ITER.

Les propriétés du matériau utilisé, la qualité des soudures, la taille des pièces, les tolérances dimensionnelles ainsi que les cadences soutenues de fabrication, confèrent une grande complexité au projet, tant du point de vue de la technologie que de celui de la gestion du projet.

Par la mise en commun de leurs expertises, de leurs compétences et de leurs moyens industriels, CNIM et SIMIC ont soumis une offre de grande qualité intégrant une solide approche de la gestion des risques techniques et calendaires.

SIMIC opérera à partir de deux sites, l’un situé à Camerana (Piémont) et l’autre, plus récent, situé à Marghera (Venise). Ce dernier dispose d’un accès à la mer et d’une capacité de transport de plus de 2000 tonnes.

CNIM utilisera son site industriel et technologique de la Seyne-sur-mer, spécialisé dans la conception et la réalisation de systèmes électromécaniques de grande dimension et de haute précision, capables de supporter des contraintes mécaniques importantes. Le site de CNIM est également doté d’un accès privilégié à la mer, pour le transport des pièces industrielles qui y sont fabriquées. 

Dans le cadre de l’exécution de ce contrat, les deux entreprises vont devoir mettre en œuvre des machines portiques qui permettront de répondre aux exigences et aux cadences du projet.

Pour CNIM, ce contrat est l’aboutissement de plus de 4 années d’investissement. Les procédés mis en œuvre pour la fabrication en série des plaques radiales ont été développés dans le cadre d’un programme interne de R&D, puis d’un contrat spécifique F4E, entre 2009 et septembre 2012. Ils ont permis la réalisation du prototype qui vient d’être livré à F4E sur le site ASG de La Spezia.

« C'est un jour très important pour les équipes de CNIM dont la haute technicité est ici récompensée. La confiance dont nous témoigne F4E nous encourage à persévérer dans le déploiement de notre stratégie : n'avoir de cesse d'investir dans la recherche de nouveaux procédés technologiques et de renforcer notre modèle industriel par la maîtrise de l'ensemble de la chaîne de valeur, de la conception à la réalisation » explique Nicolas Dmitrieff, Président du Directoire de CNIM.

Pour SIMIC, ce contrat concrétise un projet démarré en 2004 avec la réalisation des premiers prototypes pour ITER, allant de la fabrication du prototype de plaques radiales au développement des compétences techniques et managériales qui ont permis la transition vers la production de série des plaques radiales. Cet excellent résultat est à porter au crédit d’un programme de R&D intensif, d’investissements dans les équipements, du développement de nouvelles solutions technologiques et d’un travail d’équipe de qualité.

« C’est un événement important qui consacre les efforts consentis ces dernières années. Nous répondrons au défi que représente ce projet par notre enthousiasme et l’engagement total de nos équipes, honorées de contribuer à un tel projet. Une nouvelle étape vient d’être franchie et ce contrat marque pour notre entreprise, la continuité de notre stratégie qui est de fournir des produits à haute valeur technologique. Notre avenir réside tout entier dans cette mission », déclare Giuseppe Ginola, Président de SIMIC.

                                                                   img-iter-img2.jpg

Prototype de plaque radiale SIMIC,

site industriel SIMIC de Marghera (Venise)

 

img-iter-img2.jpg

Plaque radiale : prototype CNIM. Site industriel CNIM de La Seyne-sur-mer (Var)

img-iter-img1.jpg

Credit © ITER Organization, http://www.iter.org/

 

A propos de SIMIC: www.simic.it

SIMIC est une société italienne à l’actionnariat familial stable, et qui s’appuie sur une solide expérience de l’ingénierie, de l’usinage, du contrôle-qualité et de l’installation d’équipements sous pression, pour concevoir et fabriquer des pièces industrielles aux tolérances strictes telles que des réacteurs et des équipements cryogéniques et sous vide. SIMIC dispose d’un savoir-faire en mécanique et en soudure notamment en procédé TIG Narrow gap.

SIMIC Spa emploie 200 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros.

 

A propos du Groupe CNIM : www.cnim.com

Le Groupe CNIM conçoit et réalise des ensembles industriels clés en main à fort contenu technologique, et délivre des prestations d’expertise, de services et d’exploitation dans les domaines de l’Environnement, de l’Energie, de la Défense, du Nucléaire et de l’Industrie.

Le Groupe s’appuie sur un actionnariat familial stable, garant de son développement. CNIM emploie 2660 collaborateurs dans 14 pays pour un Chiffre d’Affaires 2011 de 665 millions d’euros. 58,5 % du CA est réalisé à l’export. CNIM est coté sur l’Eurolist d’Euronext Paris – Compartiment B.

 

A propos de Fusion For Energy (F4E) : www.fusionforenergy.europa.eu

Fusion for Energy est une organisation créée par l’Union Européenne pour porter la contribution de l’Europe au projet ITER.

L’une des principales missions de F4E est de, en partenariat avec les acteurs de l’industrie éuropéenne, les PMEs et les organismes de recherche, développer une large gamme de composants technologiques, de services d’ingénierie pour le projet ITER.

F4E apporte son soutien aux projets de R&D sur la fusion au travers du Broader Approach Agreement signé avec le Japon, et intervient dans la construction et la démonstration des réacteurs de fusion (DEMO). F4E est une entité indépendante créée en avril 2007 pour une durée de 35 ans, par décision du Conseil de l’Union européenne. Les bureaux de F4E sont situés à Bareclone en Espagne.

Les opinions exprimées sont celles du contractant et ne représentent pas la position officielle de Fusion for Energy.

 

A propos d’ITER : www.iter.org

ITER est une expérience scientifique à très grande échelle qui doit démontrer la faisabilité scientifique et technologique de l'énergie de fusion, et ouvrir ainsi la voie à son exploitation industrielle et commerciale. Conçu pour produire 500 MW d'énergie de fusion à partir d'un apport externe de 50 MW, ITER sera le premier dispositif de fusion capable de générer de l'énergie de manière effective. L’enjeu est, par l’énergie de fusion, de répondre aux besoins toujours croissants en énergie de la population mondiale et d’impératif de préservation des ressources énergétiques.

 

Contacts presse :

CNIM

Isabelle Grangé

isabelle.grange@cnim.com

+ 33 (0)1 44 31 11 48 / + 33 (0)6 43 54 32 41

 

SIMIC

Claudio Berruti

claudio.berruti@simic.it

+ 39 0174906611 / + 39 0174906603