Une pompe à chaleur à absorption pour le leader mondial de la brique

Pilote passé au stade industriel, ce projet d’optimisation énergétique des procédés industriels démontre la capacité de CNIM à générer d’importantes économies grâce à ses pompes à chaleur et sa technologie d’absorption.

Chiffres clés

500
kW

Objectif de récupération de chaleur

1, 2
MW

Chaleur réinjectée dans le procédé industriel

1

Système complet de récupération de chaleur

Optimiser énergétiquement des procédés industriels

Leader mondial de la fabrication de briques et premier fournisseur européen de tuiles, le groupe autrichien Wienerberger (202 sites de production dans 30 pays) cherche à réduire sa consommation de gaz dans les processus complexes et énergivores de fabrication des produits, qui passent notamment par des stades de cuisson puis de séchage.   

Soucieux d'optimiser ses besoins et l’efficacité de ses sites de production, mais aussi fortement engagé dans le développement durable, l’industriel a mis en place un système novateur de récupération de chaleur dans l’une de ses usines.

Un système de récupération de chaleur complet

Dans l'usine pilote du Groupe Wienerberger située dans la région de Linz en Autriche, CNIM a développé un système complet de récupération de chaleur composé d'une pompe à chaleur à absorption, d'un laveur et de 14 échangeurs de chaleur air-eau.

Photo : l'usine pilote de Wienerberger équipée d’une pompe à chaleur à absorption CNIM

Valoriser la chaleur perdue du séchoir

Alors qu’auparavant elle était purement et simplement perdue, la chaleur produite par le séchoir est maintenant récupérée et réinjectée dans le processus grâce à une pompe à chaleur à absorption. Le système utilise l'air à haute température comme force motrice.

Photo : pompe à chaleur à absorption CNIM optimisant l'efficacité énergétique du processus de fabrication des briques

Un travail d’équipe pluridisciplinaire

Wienerberger a retenu CNIM pour son niveau d’expertise et sa capacité à l'accompagner du début à la fin du projet.

CNIM a mobilisé ses compétences techniques internes et son savoir-faire industriel pour ce projet, fruit d'une collaboration étroite au sein du Groupe entre la branche Systèmes Thermiques de CNIM Systèmes Industriels pour son expertise en ingénierie des procédés dans le domaine thermique, et sa filiale en Chine, en charge de la fabrication de la pompe à chaleur.

Un projet passé au stade industriel

La consommation de gaz est réduite grâce la technologie d’absorption. La chaleur récupérée permet d'économiser la quantité équivalente d'énergie pour préchauffer le four. A terme, ce sont quelques 500 kW de chaleur perdue qu’il est prévu de récupérer.

Le projet pilote est passé au stade industriel. Un suivi et une maintenance à distance sont effectués par CNIM, dans une démarche d’amélioration itérative avec Wienerberger.

Photo : contrôle à distance des performances de la pompe à chaleur et du système complet