Un système de transfert du combustible usé pour deux EPR chinois

CNIM livre à CNPEC un système de transfert du combustible usé pour les 2 EPR chinois de Taishan.

Chiffres clés

1.5
g

L'accélération auquelle doit résister le système en cas de séisme

130
T

La masse du conteneur chargé de combustible

60
ans

Durée de vie pour cette machine

La sûreté nucléaire avant tout

Notre client est CNPEC, filiale de CGN, acteur majeur de l’industrie nucléaire chinoise pour la construction de nouveaux réacteurs. CNPEC est en charge de la construction des EPR Taishan 1 et Taishan 2, pour lesquels l’enjeu numéro 1 est la sûreté Nucléaire.

CNIM contribue à la sûreté des nouveaux EPR chinois grâce à son système de transfert du combustible usé depuis la piscine de stockage vers un conteneur qui permet de réduire considérablement le risque de pollution radioactive sur ce dernier.

web_IMG_0730.jpg

Une adaptation produit réussie et une contribution importante à l’économie chinoise

Fort de son expérience sur 16 réacteurs français et l’EPR finlandais OL3, CNIM a réalisé des évolutions majeures pour l’adaptation de son système de transfert aux EPR de Taishan, notamment en ce qui concerne les dimensions des conteneurs et les normes de résistance au séisme.

CNIM a contribué au développement de l’économie locale avec la fabrication du système au sein de CTE, filiale chinoise de CNIM, et en partenariat avec des fournisseurs chinois.

web_20140110_143254_resized.jpg

Un projet international avec une forte implication des entités du Groupe CNIM

La livraison du système de transfert du combustible usé est l’aboutissement des efforts de plusieurs entités du Groupe CNIM qui ont coopéré sur ce projet international d'envergure, alliant défis techniques, exigences de sûreté nucléaire et d’interfaces multiples. Toutes les équipes ont été mobilisées, de la conception à la mise en service, en s'appuyant sur des achats optimisés et une réalisation interne franco-chinoise.