Un centre de tri nouvelle génération à Paris

Chiffres clés du projet

80

personnes employées sur le futur site en 2019 dont la moitié en insertion

13

machines de tri optique pour traiter 15 tonnes/heure de déchets

45

milliers de tonnes de déchets recyclables traités par an

Mandataire d’un groupement, CNIM a remporté l’appel d’offre pour la construction, la réalisation, l’exploitation et la maintenance du nouveau centre de tri de collecte sélective du Syctom, l’agence métropolitaine des déchets ménagers, dans l’éco-quartier Clichy-Batignolles à Paris. Entièrement automatisée, l’installation est conçue pour répondre à la future extension des consignes de tri. Mise en service prévue en 2019.

Extension des consignes de tri

Le Syctom assure quotidiennement le service public de traitement des déchets ménagers de 84 communes de l’agglomération parisienne. Pour renforcer le recyclage et accompagner la généralisation du tri de tous les emballages plastiques, réaffirmée par la loi sur la transition énergétique, il prévoit d’étendre le tri des emballages à de nouveaux types de déchets comme les barquettes alimentaires, le polystyrène et les films plastiques dans l’ensemble de ses installations. En 2015, le groupement mené par CNIM a été chargé de concevoir, construire et exploiter un second centre de tri intra-muros adapté à ces évolutions.

Un centre High tech

D’une capacité proche de 45 000 tonnes/an, le centre de tri sera équipé de 13 machines de tri optique. Fortement automatisé, il pourra traiter jusqu’à 15 tonnes de papiers et emballages recyclables par heure, tout en améliorant les conditions de travail et de sécurité des agents d’exploitation. Le centre réceptionnera également les déchets recyclables du terminal de collecte pneumatique de la Mairie de Paris implanté à proximité et évacuera la moitié des matériaux récupérés et mis en balles par fret ferroviaire.

 En phase avec son environnement

Le futur centre de tri préparera le recyclage des déchets pré-triés par plus de 900 000 Parisiens et habitants de communes limitrophes. Un soin particulier a été porté à la qualité architecturale du projet et au respect des préconisations environnementales de l’aménageur de l’éco-quartier.

Ce centre de tri, un outil industriel ultra performant, sera une vitrine technologique intégrée dans un territoire urbain dense.

Stanislas Ancel, Membre du Directoire de CNIM

 

Images © Ateliers Monique Labbé