Pont Flottant Motorisé Rénové : la solution aux besoins de franchissement tactique

Chiffres clés du projet

1

Pilotage par télécommande unique

4

Personnes pour un ferry de 20 m

1

Rampe intégrée au module

PFM Rénové - Pont flottant tactique - CNIM

Répondre aux nouveaux besoins opérationnels

Tout en conservant les capacités de franchissement de la version précédente, CNIM a réduit les besoins logistiques du Pont Flottant Motorisé afin de mieux répondre aux besoins opérationnels de l’Armée Française :

 

  • Réduction / Optimisation des ressources humaines : une télécommande unique pour piloter les modules du PFM
  • Réduire l’empreinte logistique et le temps de déploiement : intégration de rampe au module

 

  • Exemple de gain pour un ferry de 20 m :
  • -50% d’attelage
  • -70% de personnel

Des performances validées par le Ministère des Armées

Au cours du mois d’octobre 2018, la section technique de l’Armée de Terre en charge du management des programmes d’armement a réalisé l’Evaluation Technico Opérationnelle (EVTO) du Pont Flottant Motorisé Rénové (PFM F2).

L'Armée de Terre témoigne des atouts tactiques et opérationnels apportés au PFM Rénové.

« Le retour d’expérience des engagements récents de la France, en Afrique notamment, ont montré la nécessité de disposer d’une capacité de franchissement qui constitue un véritable atout opérationnel. »

explique le Chef de Bataillon Quentin, en charge de l’évaluation du PFM Rénové.

Dans ce contexte, le PFM représente un atout stratégique majeur pour le franchissement tactique.

« La rénovation du PFM vise à étendre la capacité de franchissement du PFM, du franchissement logistique vers le franchissement tactique, tout en conservant ses capacités actuelles. »  ajoute le Chef de Bataillon Quentin.

De nouveaux atouts pour le franchissement français

Réduction de l’empreinte logistique

L’intégration des rampes courtes aux modules permet de réduire le nombre d’attelage nécessaire pour transporter le PFM :

2 camions suffisent, au lieu de 4 pour un ferry de 20 m.

Optimisation des ressources humaines

CNIM et sa filiale Bertin Technologies ont conçu une nouvelle télécommande unique permettant de contrôler l’ensemble des propulseurs d’un ferry.

Facilement manœuvrable à 360°, il peut être mis en œuvre de jour comme de nuit.

Mise en œuvre simple et rapide

Grâce aux évolutions (rampes intégrées et télécommande unique), le PFM Rénové atteint de meilleures performances.

Pour un ferry de 2 modules et 2 rampes :

  • 4 personnes (contre 13 sur la version précédente du PFM)
  • mise en œuvre en 10 min

Pour un pont de 100 m :

  • 33 personnes (contre 42 sur la version précédente du PFM)
  • mise en œuvre en 30 min
  • flux de 250 véhicules par heure.

Déploiement en opérations extérieures

Transporté sur des camions dotés de cabine blindée, ou par avion-cargo (1 Antonov AN124 permet de projeter 1 portière MLC 40), le PFM est un atout stratégique lors des opérations extérieures.

Répondant aux normes de l’OTAN et de la Convention FINABEL, le PFM Rénové peut embarquer tout véhicule Allié.  Il a notamment été adapté aux besoins des futures unités Scorpion.

Plus d'informations

Plus d'informations sur le PFM