La nouvelle vie des déchets de Saint-Malo

Chiffres clés

1
an

de travaux de rénovation

25 000
t

de déchets traitées par an par l’UTOM

8 000
t

de compost produites par an

Saint-Malo Agglo (SMA) a lancé en 2009 les travaux de reconstruction de son ancienne usine de traitement des déchets ménagers. Commandée à CNIM en 2010, la nouvelle installation a été réceptionnée officiellement en janvier 2012 après 1 an de travaux de rénovation. Celle-ci visait principalement à répondre aux normes les plus exigeantes sur la qualité sanitaire du compost qui aujourd’hui répond aux nouvelles normes (NFU 44-051) mais aussi aux recommandations du CERAFEL (Comité Economique Régional Agricole Fruits et Légumes). Un tel travail permet d’entretenir un partenariat étroit avec « Terres de Saint-Malo » qui travaille sous le label « Prince de Bretagne » et regroupe une centaine de maraîchers exploitants du territoire.

L’Usine de Traitement des Déchets Ménagers (UTOM) de Saint-Malo traite environ 25 000 tonnes de déchets par an. La fraction organique, soit 50% de ces ordures ménagères, ainsi qu’une partie des déchets verts réceptionnés en déchèterie, deviennent du compost (environ 8 000 tonnes par an). Souhaitant mettre aux normes son ancienne usine des déchets ménagers construite dans les années 1980, Saint Malo Agglo a fait appel à CNIM qui a proposé un système pour le compostage et la valorisation organique spécifique.

4 à 6 semaines de fermentation

Les déchets sont déposés dans un grand tube appelé bio réacteur stabilisé qui constitue le cœur de l’unité de compostage. Le passage dans le tube de pré-fermentation - en rotation constante pendant trois jours - permet de dégrader la partie organique des déchets en petite fraction, ceci sous une température de 60°C. Lors de l’affinage, métaux, verre, inertes et plastiques sont séparés de la matière organique. Ces refus, moins de 50 % des entrants, sont dirigés vers l’usine de Taden et font l’objet d’une valorisation énergétique. Avant un compostage en deux étapes, la partie fermentescible est mélangée à des déchets verts broyés afin de faciliter le passage de l’air. Durant quatre à six semaines, ce mélange séjourne dans des tunnels de fermentation où température, hygrométrie et concentration en oxygène sont contrôlées et régulées. Après retournement, le mélange termine sa phase de dégradation aérobie dans des boxes de maturation pendant trois à quatre semaines. A l’issue du criblage, le produit est stocké sur plateforme pendant quelques mois avant utilisation.

UTOM-cmt-ca-marche.jpg

Un compost utilisé par une centaine de maraîchers locaux

Aujourd’hui, Saint Malo Agglo produit un compost de qualité répondant aux nouvelles normes (NFU 44-051) mais aussi aux recommandations du CERAFEL (Comité Economique Régional Agricole Fruits et Légumes).  Un partenariat étroit lie Saint Malo Agglo avec « Terres de Saint-Malo » qui travaille sous le label « Prince de Bretagne » et regroupe une centaine de maraîchers exploitants du territoire.

Le 3 juin dernier, l’UTOM a ouvert ses portes aux visiteurs comme tous les ans à l’occasion de la Semaine européenne du Développement Durable.