A Gonfreville l’Orcher, performances énergétiques et réduction des émissions polluantes au rendez-vous

CNIM Babcock Services est l’entité de CNIM spécialiste de la rénovation et de la mise en conformité d’installations de combustion. Numéro 1 français du secteur, elle accompagne ses clients dans leur démarche d’efficacité énergétique. Fin 2015, la société Yara lui a confié le revamping complet de l’une de ses chaudières. Réalisée dans le strict respect du planning, l’opération n’a pas impacté le redémarrage de l’usine et a permis de réduire le niveau de ses émissions. Explications.

Leader mondial de l’industrie chimique dans son secteur d’activité, Yara est une société norvégienne qui transforme l’énergie, les minéraux naturels et l’azote de l'air en produits pour l'agriculture et les applications industrielles. Le site de Gonfreville l'Orcher situé sur l’estuaire de la Seine, à proximité du Havre, produit chaque année 400 000 tonnes d'ammoniac et 350 000 tonnes d'urée. Il emploie 135 salariés.

A la suite d’un appel d’offres, Yara a confié fin 2015 à CNIM Babcock Services les études, la fourniture, les travaux sur site et la mise en service de la rénovation d'un four et d'une chaudière de vapeur de process. « Ces travaux de revamping complet de la chaudière avaient pour objectif le respect des performances énergétiques de l’usine et la réduction de ses émissions polluantes », indique Joël Grollier, Directeur Opérationnel de CNIM Babcock Services.

Afin d’apporter une réponse la mieux adaptée à la problématique du client et d’optimiser économiquement leur proposition, CNIM Babcock Services et Fouré Lagadec ont décidé de répondre à ce marché en GME conjoint et solidaire. « CNIM Babcock Services a choisi de s’associer à Fouré Lagadec en raison de sa connaissance pointue de l’usine de Yara et de la réputation de ses équipes de montage, précise Joël Grollier. Nous avons également invité Pillard à participer au groupement en sa qualité d’expert du secteur des brûleurs. »

La phase d’étude et d’achat du matériel s’est déroulée en 2016. Les travaux ont eu lieu en 2017 lors d'un arrêt total de l'usine qui a mobilisé en période de pointe près d’un millier de personnes. La mise en service a démarré début mai 2017 suivie d’une mise en service industrielle début juin 2017. Les essais d'optimisation se sont poursuivis jusqu'en septembre. Les objectifs d’économie d’énergie (125 000 euros par an) et d’amélioration des rejets Nox sont atteints. « Un point critique sur le site était le respect absolu du planning afin de ne pas impacter le redémarrage de l’usine, explique Gilles Raskopf, Directeur du site. Cet impératif a été respecté grâce à la bonne coordination des équipes du groupement par CNIM Babcock Services. »