Éviter les arrêts fortuits grâce à la maintenance préventive

Chiffres clés du projet

3

lignes d’une capacité nominale de 12 t/h chacune

240
K

tonnes de déchets ménagers traités par an

92
%

disponibilité annuelle moyenne des installations

CNIM Babcock Services est la plus importante structure française de rénovation et de mise en conformité d’équipements thermiques de puissance. Cette entité du Groupe CNIM accompagne la Métropole de Lyon depuis 2014 dans le cadre d’un contrat de quatre ans de maintenance préventive des équipements de l’Unité de Traitement et de Valorisation Énergétique de Lyon Sud.

Tous les jours, quelque 1 100 tonnes de déchets ménagers sont ramassées dans les rues de l’agglomération lyonnaise. Les 250 camions chargés de leur collecte les acheminent vers les deux centres de valorisation énergétique gérés par la Métropole de Lyon.

Mise en service en 1989 dans le quartier de Gerland, l’Unité de Traitement et de Valorisation Énergétique (UTVE) de Lyon Sud est l’un de ces deux centres. Équipée de trois lignes d’une capacité nominale de 12 t/h chacune, elle traite plus de  240 000 tonnes de déchets ménagers par an et produit 60 000 MWh d’électricité ainsi que 240 000 MWh d’énergie thermique délivrée sur le réseau de chauffage urbain.
 

Une démarche d’inspection régulière des équipements

En 2014, suite à un appel d’offre public, la Métropole de Lyon a confié à CNIM Babcock Services la maintenance des trois fours chaudières de l’UTVE pour une durée de quatre ans.

« Nous intervenons entre deux et trois fois par an, explique Joël Grollier, Directeur Opérationnel chez CNIM Babcock Services, mais l’intervention qui a eu lieu à l’été 2017 est la plus importante jamais réalisée depuis l’origine. Lors de cet arrêt programmé, nous avons remplacé un nombre conséquent de parties sous pression de la chaudière de l’unité 2. »

Cette démarche d’inspection régulière des parties de la chaudière soumise à l’usure permet d’éviter les arrêts fortuits qui peuvent générer des dépenses importantes.